Electricité verte = électricité non nucléaire ?

Pour bien choisir son fournisseur d’électricité non nucléaire, il est important de comprendre l’origine de l’électricité dite verte.
Un fournisseur d’électricité a 2 moyens de se fournir en électricité verte :

  1. Acheter directement de l’électricité à des producteurs d’énergies renouvelables ou
  2. Acheter des certificats verts

L’achat direct d’électricité verte :

Aujourd’hui, en France, aussi curieux que cela puisse être, il n’y a qu’un seul fournisseur d’électricité qui achète directement auprès de producteurs d’énergies renouvelables. Ce fournisseur que je qualifie de « fournisseur vert » d’électricité, c’est Enercoop.
Ce fournisseur est en fait une coopérative à but non lucratif qui achète son électricité directement auprès de petits producteurs.
Vous pouvez découvrir leur offre verte directement sur leur site Enercoop.fr.

L’achat de certificats verts :

Voici un schéma comparant l’achat direct (Enercoop) et le mécanisme des certificats verts :

Comprendre l'origine de l'électricité verte

Comme on le voit, en haut, Enercoop achète l’électricité produite par des producteurs verts et la revend à son client final. Ce dernier contribue directement à la production d’énergie verte car la coopérative réinvestit l’argent dans la production d’énergie renouvelable.

Le mécanisme des certificats verts

Les autres fournisseurs d’électricité, eux, achètent des certificats verts. Ces derniers sont émis sur un marché financier et représentent une quantité d’électricité verte produite par un producteur vert.

En France, c’est l’organisme Observ’ER qui certifie la production d’électricité verte d’un producteur. Ce dernier, qui a déjà vendu son électricité à EDF via l’obligation de rachat, peut vendre, une deuxième fois sa production, sous forme d’un certificat vert.

Ainsi, comme on peut le voir sur le schéma, les fournisseurs d’électricité verte, achète de l’énergie grise, notamment du nucléaire, qu’ils verdissent en achetant un certificat vert correspondant à la consommation du client. Au final, on peut considérer, que l’électricité consommé par le client est certifié d’origine renouvelable par le certificat vert mais en aucun cas, le fournisseur est vert. Il ne participe pas directement à l’augmentation de producteurs verts et surtout il continue à acheter de l’électricité contenant du nucléaire…

Alors faut-il changer de fournisseur en sachant cela ?