Nouveau fournisseur d’électricité : ce que cela change ?

Pour bien comprendre le changement de fournisseur d’électricité, il suffit d’imaginer le même principe qu’un changement de fournisseur d’accès à Internet. Le changement d’un fournisseur à un autre est aussi simple et même moins contraignant car il n’y a pas de coupure de fourniture d’électricité.

Ce qui change

La facturation

Vous ne recevrez plus vos factures d’électricité de la part d’EDF mais de votre nouveau fournisseur d’électricité. C’est à ce dernier que vous aurez à régler le montant total de votre consommation.

Les tarifs

Aujourd’hui, si vous êtes encore chez EDF, vous êtes sur le tarif dit réglementé. C’est-à-dire que les changements de tarifs sont légiférés par l’Etat.

En changeant de fournisseur d’électricité, vous quittez ce système de tarif régulé pour un tarif de marché. Autrement dit, votre fournisseur d’électricité décide lui-même du tarif du kWh consommé.

Toutefois, une majorité des fournisseurs d’électricité verte suit le tarif réglementé. Ainsi, il s’agît bien d’un tarif de marché mais qui suit l’évolution du tarif réglementé.

De plus, il est possible de faire marche arrière.
Il s’agit du principe de la réversibilité.
Ainsi, lorsque vous êtes un nouvel arrivant dans un logement (cas de la location par exemple) ou bien après 6 mois passés chez un nouveau fournisseur d’électricité, vous pouvez revenir au tarif régulé d’EDF.

Ce qui ne change pas

Tout le reste ne change pas.

Vous gardez votre compteur d’électricité actuel et n’avez aucune modification à faire sur votre installation extérieure ou intérieure à votre logement.

L’électricité arrive par le même réseau qu’auparavant. L’approvisionnement, la sécurité et le dépannage sont assurés par le service public local (ERDF dans 95% du territoire métropolitain).

Conclusion

Ainsi, le changement de fournisseur d’électricité est une simple démarche administrative.

Aujourd’hui, opter pour une électricité verte peut être un acte citoyen responsable voire indispensable.